Accueil du site > Science et universités > Coopération bilatérale franco-slovène en R&D

Coopération bilatérale franco-slovène en R&D

La coopération bilatérale est un des grands enjeux de la coopération internationale de la Slovénie.

La France est le partenaire européen de la Slovénie le plus important en R&D, et la coopération scientifique s’est fortement développée au cours des dernières années.

En effet, une base de coopération très solide a été mise en place progressivement ; des accords de coopération ont été signés avec le CNRS, le CEA et l’INRA.

- Partenariat Hubert-Curien Proteus

Le programme d’actions intégrées Proteus est l’outil principal de la coopération franco-slovène. Créé en 1994, les projets PHC proteus soutiennent par financement croisé des séjours de chercheurs et d’étudiants slovènes en France et français en Slovénie. Les fonds français couvrent les frais de déplacement des chercheurs français en Slovénie et l’hébergement des chercheurs slovènes en France (et inversement pour les fonds slovènes). Pour chaque pays, les sommes apportées pour chaque projet couvrent les frais de 1 à 2 voyages et 10 jours d’hébergement par un an. Les équipes de recherche dont les projets ont été sélectionnés bénéficient de crédits couvrant une période de un an, renouvelable, sous condition de leur bonne utilisation.

Pour de plus amples informations sur ce partenariat, veuillez consulter notre rubrique PHC Proteus.

Le PHC Proteus couvre l’ensemble des domaines scientifiques interdisciplinaires et multidisciplinaires. Les champs de recherche abordés par le PHC Proteus sont représentés sur le graphique ci-dessous avec le pourcentage associé en fonction de l’ensemble des projets déposés sur les années 2005-2010.

Le CNRS et l’Institut Jozef Stefan sont respectivement les premiers partenaires français et slovènes du PHC Proteus.

- Coopération CNRS-Slovénie

Le CNRS et le Ministère slovène de la science (MVZT) ont signé une convention d’échanges en 1994. Cet accord prévoit des échanges de chercheurs, sur la base d’un appel biennal conjoint, et la mise en place de projets internationaux de coopération scientifique (PICS), de groupements de recherche européens (GDRE) - réseaux de coordination scientifique - et de laboratoires européens associés (LEA) - laboratoires virtuels résultant de l’association de plusieurs équipes de chercheurs et de moyens. Plus tard, un accord de coopération scientifique entre la France et la Slovénie a été signé en septembre 2003. Cet accord, toujours en vigueur, a pour objectif de développer et d’approfondir la coopération mutuelle entre les équipes et les chercheurs des deux parties, par le biais notamment des outils de coopération susmentionnés.

Depuis la signature de l’accord, deux projets PICS, un groupement GDRE et deux LEA ont été formés.

- Coopération INRA-Slovénie

Suite à la visite en Slovénie, en octobre 2003, de Mme Claudie Haigneré, alors ministre délégué à la science et aux nouvelles technologies, une délégation du MVZT et une délégation de l’INRA se sont rencontrées à Paris en décembre 2003, à l’occasion d’un comité de sélection du PAI Proteus. Une délégation de représentants de l’INRA conduite par M. Bernard Charpentier, directeur-adjoint aux relations internationales, a ensuite été reçue en Slovénie en mai 2004 par M. Herakovic, alors sous-secrétaire d’Etat à la science. Le premier comité mixte de sélection INRA/MVZT s’est réuni à Ljubljana le 4 décembre 2006. Les deux parties se sont alors accordées sur le choix d’une périodicité biannuelle des appels d’offres.

Après le financement de plusieurs projets, l’accord est arrivé à son terme à la fin de l’année 2010. En raison de la réorientation de la stratégie de l’INRA vers une stratégie thématique, ce programme bilatéral n’a pas été renouvelé en 2011. L’INRA a néanmoins affirmé son souhait de continuer à renforcer ses liens avec la Slovénie en mettant en place de nouvelles formes de collaborations (ERA-NET, …).

- Coopération CEA-Slovénie

Une visite de la délégation du CEA, menée par M. Jean-Pierre Le Rouxa, l’administrateur général adjoint du CEA, a été organisée du 4 au 7 janvier 2005 dans le but de rencontrer des partenaires slovènes éventuels et d’établir les domaines de coopération envisageables. Par la suite, un accord a été signé le 27 mars 2006 à Ljubljana entre le CEA et le ministère slovène MVZT. L’accord, signé pour une durée initiale de 5 ans, a été prolongé sur une échéance ouverte par un avenant, signé en juin 2011, qui a pris effet le 5 juillet de la même année.

Les domaines de recherche de la coopération bilatérale CEA/MIZKS concernent les technologies liées à l’énergie nucléaire (sûreté nucléaire ; gestion des déchets radioactifs ; nouvelles technologies des réacteurs ; dosimétrie), aux nouvelles technologies de l’énergie (matériaux ; nanotechnologies ; catalyseurs avancés ; production, stockage et distribution de l’hydrogène, l’énergie solaire, la biomasse), à l’adaptation au changement climatique, à la recherche fondamentale sur les lasers et les fibres optiques, aux sciences de la vie (prévention et traitement des cancers, imagerie médicale) et à la recherche en sécurité globale (surveillance de la radioactivité, détection d’explosifs).

- Contacts :

Liens utiles

Contact | Cookies | Crédits | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Partenaires francophones