Accueil du site > Culture > L’ECOLE ET LE MULTICULTURALISME : CHANCE OU EPREUVE ?

L’ECOLE ET LE MULTICULTURALISME : CHANCE OU EPREUVE ?

Regards croisés franco-slovènes sur l’avenir de l’éducation

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail Répondre à cet articleRépondre à cet article

L’Institut français de Slovénie a accueilli M. Luc Ferry, ancien ministre de la Jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche du gouvernement français (2002-2004) et Mme Lucija Čok, ancien ministre de la Science et de l’Education du gouvernement slovène (2000– 2002), pour une rencontre sur le thème « L’école et le multiculturalisme : chance ou épreuve ? » le 14 février 2012.

Cette rencontre, qui fut l’occasion de regards croisés franco-slovènes sur l’avenir de l’éducation, s’est déroulée au centre culturel national Cankarjev dom, en présence de l’Ambassadrice de France en Slovénie, Mme Nicole Michelangeli et devant un parterre de responsables du ministère de l’éducation, d’enseignants, d’étudiants et d’acteurs de la société civile.

Entre transmission des savoirs et transmission des valeurs, l’école est un lieu crucial à la croisée d’un réseau complexe de droits et de devoirs (de l’homme, de l’enfant, du citoyen) qui rendent sa mission à la fois toujours plus délicate et toujours plus nécessaire. Dans un monde globalisé, les sociétés sont sujettes à des bouleversements sans précédent, dont le multiculturalisme est l’un des traits les plus marquants. Comment l’école fait-elle face à la mutation de son public, composée en partie d’enfants issus de l’immigration ? Question sensible, qui touche au lien intime unissant l’éducation à l’idée de culture et au système de valeurs auquel elle s’adosse.

Répondant aux questions de Mme Mimi Podkrižnik, journaliste francophone de Delo, qui animait cette rencontre, Mme Lucija Čok a évoqué de nombreuses questions sensibles, comme le statut du bilinguisme dans les zones frontalières.

En fidèle héritier de la tradition philosophique idéaliste dont il est issu, M. Luc Ferry a laissé de côté les questions purement politiciennes liées au multiculturalisme pour s’attacher à explorer les implications philosophiques de la question, en opposant notamment le modèle anglo-saxon qui privilégie le « différentialisme », au modèle français fondé sur l’assimilation républicaine. Et de conclure qu’en dépit des sociologues qui proclament le contraire, le modèle républicain reste un objectif digne d’être poursuivi, et dont l’échec apparent provient du fait qu’il a tout simplement cessé d’être appliqué.

A l’issue de la rencontre, les participants se sont prêtés au jeu des questions/réponses avec le public, qui a montré un intérêt tout particulier pour les différentes questions abordées. A l’occasion de son séjour à Ljubljana, M. Luc Ferry a également accordé de nombreuses interviews à la presse locale, notamment à la chaîne de télévision publique RTV, au quotidien Delo (SobotnaPriloga) et au bimensuel Pogledi.

9 Messages de forum

Répondre à cet article

Liens utiles

Contact | Cookies | Crédits | Plan du site | | Suivre la vie du site RSS 2.0

Partenaires francophones